Eloignez-vous de la personne toxique !

On peut être bien entouré, ou tout au moins se sentir bien entouré et souffrir d’une personnalité toxique qui vous épuise. Cette situation n’est pas uniquement le fait des couples, à l’instar des personnages des bons vaudevilles, qui se taclent tour à tour par leurs petites vengeances.

La toxicité de certaines personnalités autour de nous peut s’avérer bien plus sournoise et même ravageuse. Le piège repose précisément sur le fait que l’on peut hésiter, par bienveillance, à ne pas reconnaître leur caractère « toxique » : elles sont expertes en manipulation, consciemment ou non, et peuvent par ailleurs se montrer les plus charmantes et attachantes… tout comme Dr Jekyll et Mr Hyde.

Voici quelques pistes pour découvrir leur stratégie et, du coup, d’éviter d’y être pris au piège.

  • Jouer la victime

Responsable ou non d’un problème, la personnalité toxique s’enploiera toujours à transformer une réalité à son avantage et à se montrer parfaitement innocente. Le principal reste d’obtenir de votre part une forme de compassion ou, mieux encore, le rejet de responsabilité sur quelqu’un d’autre.

  • Etre l’objet de toute l’attention

Avez-vous en tête l’image d’une personne qui cherche constamment à attirer votre attention ? Elle agace par son habitude désinvolte à vous interrompre, y compris pour reprendre à son compte ce que vous exprimiez. Elle aime contrôler la situation en parlant d’elle-même et lorsque les yeux sont tournés vers elles. Interrompre l’Autre est un signal important : « ma parole est plus importante que la tienne ».

  • Le jugement permanent

Cet état peut vous paraître très lourd. Dans la rue, au bureau, en sortant d’un diner d’amis ou de famille, la personne toxique va tout commenter : les gros, les grands, les tenues, la cuisine de la voisine, la fortune du voisin… Elle juge tout ce qu’elle croise ! Méfiez-vous : ce perpétuel dénigrement est un moyen de renforcer son égo… et de vous placer en renfort de son avis. Sans illusion, vous passerez à la casserole une fois le dos tourné et en plus, cette négativité permanente risque de vous imprégner de pessimisme.

  • L’abus (de confiance)

Dans son rapport à l’Autre, la personne toxique peut se montrer excessive et même violente, que ce soit physiquement ou psychologiquement, surtout si on marque un désaccord ou, pire, qu’on laisse entendre que l’on découvre son jeu. Ne tentez pas de récupérer la situation, éloignez-vous ou coupez les ponts !

  • La certitude d’avoir raison

Là encore, c’est un signe qui ne trompe pas : un toxique a toujours raison ! Et même s’il découvre avec vous qu’il avait tort, il saura vous explique que vous n’aviez pas compris ce qu’il avait dit ou que lui-même pensait que l’on parlait d’autre chose… bref, l’erreur lui est totalement impossible. C’est pour cela que votre avis ne compte pas (il pourrait s’avérer être une confrontation). Le plus jouissif consiste à retourner la situation pour démontrer que c’est vous qui aviez tort.

  • Une responsabilité… de petit joueur

Dans le même esprit, la personne toxique n’assume pas la responsabilité de ses actes, de ces paroles. Si elle vous a blessé, elle s’excusera faussement pour vous expliquer qu’elle ne pouvait pas savoir que vous étiez si sensible (traduisez : « tu ne m’avais pas prévenu, je ne pouvais pas deviner… tu es responsable », CQFD). En fait, elle n’est que très peu touchée par le regret et don peu désolé. Pire, elle racontera cette anecdote à quelqu’un d’autre, dénigrant votre fragilité, histoire d’obtenir une forme d’aval déresponsabilisant.

  • Un réel manque de considération

Elle n’a quasiment aucun respect pour votre ressenti. Elle s’exprimera en fonction de ce qu’elle pense, de ce dont elle a envie pour elle-même, au moment présent. Et si elle perçoit votre mal-être ou votre résistance, elle saura habilement argumenter pour vous convaincre que sa proposition entend justement aller dans votre sens. Une personnalité toxique manque de considération pour les autres et s’appuie sur un ego surdimensionné.

  • Une écoute factice

Attention à vous, vous pourriez bien être surpris voire désœuvré par l’absence d’écoute d’une personne toxique. Alors que vous lui prêtez habituellement attention lors de ses moments difficiles, elle ne vous offre pas son oreille lorsque vous en avez besoin. Elle ne vous écoute pas… tout simplement parce que cela ne l’intéresse pas.

Encore une fois, le piège peut être notre bienveillance, culpabilisante d’être soi-même dans une forme de jugement. Si votre relation avec un « ami », un « collègue » et même peut-être un « proche » familial vous font mal et vous affectent régulièrement au fond de vous-même, prenez des mesures de protection, notamment par l’éloignement. Laissez tomber votre aide inconditionnelle car tout le monde ne peut pas être sauvé par la bienveillance et ce n’est pas non plus votre responsabilité de changer les autres.

Vous souhaitez vous sortir de l’influence d’un toxique…

Contactez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires